Retour
 

Le caisson étanche.
Se fabriquer un caisson étanche pour moins de 50 euros c'est possible. D'autant
que je n'en trouvais pas pour ma caméra.
Idée : pas de trous, télécommande via des ILS et aimants.
Pour l'instant le marche arrêt se fait par un interrupteur entre le caméscope et la batterie
bougé par un aimant et l'enregistrement par basculement sur l'avant du boitier.
Je vais modifier le tout pour travailler avec la prise JLIP du caméscope qui est en fait une liaison
RS232 et qui permet de télécommander le scope. Le tout sera piloté par des aimants à l"extérieur.

Le boitier est lesté par du plomb dans les poignées sur le coté.

Lien pour le JLIP pour les scopes JVC :
http://www.jvc-victor.co.jp/english/tech/jlip/index.html
http://space.tin.it/clubnet/fptgat/jlip.htm
Pour se faire une télécommande RS232 avec un vieux clavier de PC :
http://www.electronic-engineering.ch/microchip/projects/keyboard/v1xx/keyboard_v1xx.html

Liens pour des caissons similaires :
http://subaqua.web.cern.ch/subaqua/techniques/light2/light.htm
http://asnj.plongee.free.fr/lampe.htm

Pour arrêter et stopper l'enregistrement, un poids vient appuyer sur le bouton,
suffit de basculer le boitier.
Je vais bientot passer à une commande electronique via la prise JLIP du caméscope


Pour allumer et éteindre, la commande se fait par un aimant et permet
de bouger un interrupteur pour la batterie de la caméra sans faire de trou.


 


Ici la caméra sur son support pour eviter que ça bouge dans le caisson


Le caisson coté viseur


Le coté objectif dévissé


Le caisson à l'intérieur


La caméra dans le caisson


Le viseur, on peut voir si on est cours d'enregistrement ou pas. Pour la visée
je crois qu'il vaudrait mieux ne pas y compter. surtout sous l'eau avec les différences
de lumière


Le support avec bientot l'adapteur pour la télécommande interne


Le boitier fermé.
 
 

Retour